Le forum a ouvert ses portes le 1er juillet.
Bienvenue sur Victorian Strife !
La troisième édition du London Herald est disponible ici !

Le forum a fêté ses dix mois d'existence !

Partagez | 
 

 C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Tobias Angelsen
"Bon samaritain"

avatar


≡ Pamphlets : 53
≡ Arrivée à Londres : 09/09/2015



MessageSujet: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Lun 8 Fév - 22:20



"C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol..."



Depuis ce qui est arrivé à Richard, j'ai du reprendre une vieille habitude. J'avais tiré un trait dessus pour ne pas risquer de compromettre ma carrière. Pourtant, je sais qu'il aimait cette part de moi, mon amant, quand nous étions encore étudiant. C'était quelque chose qu'il craignait tout en trouvant cela fascinant. Il m'a suffit de toquer à la bonne porte et de vieux contacts ont été ravis de me retrouver. Il faut dire que sans me vanter, j’étais pas si mauvais que ça pour un.. comment ils disaient déjà à l’époque ces anglais ? Un rookie scandinave. Et bien le rookie, il a pris de l'age, mais si il a cessé de prendre des coups sur les rings, la vie s'est chargée de lui en rendre d'autres. Et c’est toute cette rage, cette colère que j'ai décidé de mettre dans mes poings à mes heures perdues. Reprendre les combats clandestins pour ne pas devenir fou.

Je ne lui ai rien dit, j'ai pu éviter le sujet jusqu'à aujourd'hui mais en cette fin d’après midi, je sais qu'il faudra que je lui en parle. Ce n’est pas vraiment comme si j'avais le choix, le dernier combat auquel j'ai participé a laissé une marque trop visible. Au visage cette fois. Mais je compte sauter sur l'occasion pour lui changer les idées. Un bon dans le temps, à l'époque où nous étions encore jeunes et insouciants. Si toute fois une telle époque a pu exister un jour. Ce soir, j'y retourne, mais il m'accompagne.

Je frappe à sa porte et c'est Emily qui vient m'ouvrir. Elle étouffe un cris de surprise et tends une main vers ma pommette que je repousse doucement.
« Ce n'est rien, vraiment. Je suis venu vous enlever Richard pour la soirée. Il est temps qu'il sorte un peu de cette maison. Pas que je remette vos talents de fée du logis en question ma cherre, mais il faudra bien qu'il sorte un jour. Vous ne pensez pas, » Elle jette un regard inquiet vers l'entrée, lâche un soupire, puis me laisse entrer. « Ne le forcez pas non plus, s'il refuse de sortir, je vous flanque à la porte. Sauf le respect que je vous dois... mon cher. » Elle a cette arrogance délicieuse des femmes trop intelligentes pour leur propre bien et je lui réponds d'un simple sourire amusé.

J'attends patiemment au salon qu’elle fasse sortir mon amant de sa chambre où il se terre depuis des mois. Dos à la porte, je ne veux pas qu'il s’inquiète tout de suite en me voyant. Oh je l'entends déjà hurler d'ici. Qu'importe il changera d'avis quand il saura ce que j'ai en tête.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Richard Peyton
"Assassin"

avatar


≡ Pamphlets : 78
≡ Arrivée à Londres : 09/09/2015



MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Sam 13 Fév - 22:50



"C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol..."



J'avais une peur bleue que cette épreuve nous sépare l'un de l'autre. Au contraire. Nous sommes plus proche qu'avant. Mon corps est presque entièrement remit. Je boîte un peu, mais rien de bien méchant. Et puis je ne vais pas me plaindre. Ce n'est pas mon genre. Seulement depuis que je suis rentré à la maison, je ne suis pas ressorti. J'ai essayé deux trois fois, mais à chaque fois je bloque devant la porte. J'ai pas envie de sortir seul, ni de sortir pour sortir. Alors à chaque fois je repose mon manteau et retourne dans ma chambre. Je crois que j'ai besoin d'une bonne raison pour sortir. Peut-être que je peux demander à Emily de m'accompagner au théâtre ? Il faut bien que l'on fasse en sorte que les gens nous croit vraiment amoureux. En tout cas je ne m'approche plus d'un bar ou d'un verre d'alcool. Plus pendant un bout de temps du moins.

Tobias vient me voir tout les jours, ou presque. Il semble plus fatigué ces derniers temps et je m'inquiète pour lui. J'ai l'impression qu'il ne me dit pas tout, mais je lui laisserais le temps qui lui faudra pour qu'il me parle. Je ne vais pas le harceler de questions quand bien même j'en aurais envie. Je ne suis pas de ce genre là. Et puis, têtu comme il est, il ne me dira sans doute rien. Alors j'attends. Mais je suis aussi têtu que lui et j'aurais le fin mot de l'histoire.

Ce soir, mon épouse entre dans la chambre et me prévient que mon amant est là. Il veut me faire sortir, mais qu'elle le mettra dehors si je ne veux pas. C'est peut-être ma chance. Avoir une raison de  sortir. Alors je lui laisse le loisir de prévenir Tobias que j'arrive. Sans perdre de temps je m'habille en vitesse et me rends dans le salon. Il me tourne le dos et j'ai comme un mauvais pressentiment. Quand je l'appel et qu'il se retourne je comprend pourquoi. Je m'approche de lui, inquiet de le voir ainsi. Avec ce bleu énorme sur la pommette. Mais arrivé à sa hauteur je me fige, comprenant soudain plein de choses.
« Tu as repris ? C'est ça ? Tu as recommencé les combats ? » Je me laisse tomber sur le canapé à côté de moi. Pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt ? « Tu pensais me le dire quand ? » S'il pensait me le dire un jour bien sûr. Je ne lui en veut pas… mais il aurait pu m'en parler, je ne lui en aurait pas voulu. Enfin maintenant je le sais...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Angelsen
"Bon samaritain"

avatar


≡ Pamphlets : 53
≡ Arrivée à Londres : 09/09/2015



MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Dim 14 Fév - 23:32



"C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol..."



Je craignais qu'il n'hurle mais voilà qu'il a opté pour une toute autre attitude. Il me semble bien plus blasé qu’énervé. Quelque chose me dit qu'il avait quelques soupçons déjà avant même d'en avoir la preuve ce soir en voyant ma pommette amochée. Je me laisse aller à sourire bêtement devant ma propre naïveté. Comment pouvais je croire qu'il ne se rendrait compte de rien. Si je pensais le lui dire ? Dois je répondre avec la plus parfaite honnêteté ou lui dire ce qu'il aimerait entendre ? J'opte pour une solution à mi chemin entre ces deux options. «  J'avais bien dans l'idée de t'en parler un jour. Mais seulement quand je serais revenu au niveau où j'étais à l’époque glorieuse où nous étions encore de jeunes étudiants frais et pimpants. »  Je ponctue ma phrase d'un clin d’œil entendu. Il lira entre les lignes, sans nul doute. Ce niveau dont je parle, j ene suis pas prêt de le retrouver. Je n'ai plus vingt ans depuis quelques longues années déjà mais.. il ne s'agit plus de combats en bonne et due forme. J'ai laissé mes gants au placard bien trop longtemps pour pouvoir prétendre tenir un round face à ces petits jeunes aux dents longues et au poings plus adroits que les miens. Non, je joue dans une autre cours désormais.

C’est peut-être ce qu'il aura le plus de mal à digérer. S'il ne semble pas s'offusquer à l'idée que je remonte sur un ring, qu'en sera-t-il quand il comprendra que je pratique l'art dangereux des combats illégaux ? Que je me laisse aller à me fondre parmi la masse grouillante des parieurs et des vaux rien de l'East End ?
« J'ai recommencé les combats en effet. Mais si j'ai repris l’entraînement avec les autres chez McDownell... ho Richie, je suis venu pour ça ce soir. Viens avec moi. J'ai une place dans les combats de ce soir. Un tripot clandestin sous un entrepôt. Les règles sont régulières, seuls les paris sont... bah tu connais la loi aussi bien que moi, mais tu dois te souvenir combien ces choses là étaient grisantes à l'époque. »

Tout en parlant je suis venu m'asseoir sur l'accoudoir à coté de lui et me voilà parti à faire de grands gestes pour délimiter une salle invisible et mimer la foule en extase.
« Souviens toi les fois où je sortais des sentiers tous tracés pour me plier à ce jeu là déjà à l’époque. Souviens toi de ces soirées là. » Il m'avait déjà accompagné dans ce genre de tripot quelques fois. Nous étions jeunes et insouciants à l’époque et c'est peut être ce que j'aime à retrouver justement. Ce que je cherche à lui procurer, un peu d'insouciance, lui vider l'esprit, ne serait ce que pour un soir. « Viens avec moi. Soit mon porte bonheur pour ce soir. » Je me suis levé de nouveau, me plantant devant lui, main tendue.  Je le supplierais s'il le faut. Mais je veux le sortir d'ici.J'avais besoin de reprendre les combats pour chasser ce trop plein de colère qui bouillonnait en moi, et si ça a fonctionné, je veux croire que ça marchera aussi pour lui.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Richard Peyton
"Assassin"

avatar


≡ Pamphlets : 78
≡ Arrivée à Londres : 09/09/2015



MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Ven 26 Fév - 23:30



"C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol..."



Me le dire quand il aurait retrouver son niveau ? Je ricane un peu. J'ai beau l'aimer et avoir tendance à l'idéaliser, il n'a plus vingt ans. Il ne pensait pas me le dire. Mais ce n'est pas étonnant. D'autant qu'il présente si bien les choses que je n'arriverais sans doute pas à lui en vouloir si je le voulais. C'est un bon avocat en même temps. Seulement lorsqu'il continu, je me crispe sur l'accoudoir. Des combats clandestins. Qu'est-ce qu'il lui a prit de faire ça ? Et surtout de me demander de cautionner ça, de l'accompagner ? Il me demande de me souvenir d'une époque lointaine. Moi je ferme les yeux pour ne les rouvrir que lorsqu'il me demande de l'accompagner. Je le vois alors planter devant moi, la main tendue vers moi. Lâchant un soupir je l'attrape alors et me redresse, avec son aide. Sauf qu'à peine debout je viens prendre son visage dans mes mains. D'un geste tendre mon pouce frôle sa pommette. « Je crains ne pas avoir le choix. Il faut bien quelqu'un pour veiller sur toi.  » Je lui lance alors un sourire avant de le serrer contre moi.

Finalement je me sépare de lui, bien à contrecœur, mais j'ai besoin de quelque chose.
« Tu m'excuse un instant ? » Je ne lui laisse pas le temps de me répondre que je me dirige vers mon bureau et une fois la porte refermée j'ouvre un des coins de la grande bibliothèque. C'est là que je range, ou plutôt cache mon équipement. Je ne prend pas grand-chose. Juste la lame secrète. On ne sait jamais. Une fois que je suis prêt, je referme la cache et rejoins mon amant dans l'entrée où je prend un manteau. Je ne pourrais pas me rendre jusque dans East End à pieds avec ma jambe. Nous prenons alors un fiacre à qui je demande de ne s'arrêter qu'une fois arriver et de ne pas ralentir dans East End. Je n'ai pas envie d'y aller et surtout pas d'y rester plus que de raison. Tobias ne dit rien, mais je me doute qu'il comprendra pourquoi je réagis comme ça.

Le trajet se passe en silence, notamment lorsque nous approchons de la rue où tout c'est passé. Je me crispe jusqu'à ce que nous passions le quartier et que le fiacre s'arrête devant la salle de boxe. Tobias descend avant moi et il me faut quelques secondes avant que je n'ose poser le pied dans la rue. J'aimerais pouvoir lui attraper la main, mais je me retiens. Pas maintenant, pas ici. Je lui offre alors un sourire crisper avant de le suivre dans le bâtiment. C'est parti...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Angelsen
"Bon samaritain"

avatar


≡ Pamphlets : 53
≡ Arrivée à Londres : 09/09/2015



MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Mer 2 Mar - 18:34



"C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol..."



Je sens bien que tout ceci le perturbe au plus haut point. Un bref instant, je crains même qu’il n’en vienne à s’énerver, me traiter d’imbécile, ce que pour être tout à fait honnête, j’aurais probablement mérité. Pourtant il n’en fait rien. Il me sourit, me prend dans ses bras, se permet une plaisanterie comme quoi il serait de toutes façons obligé de venir pour pouvoir veiller sur moi. Ce n’est pas totalement faux, il a toujours été une sorte d’objecteur de conscience dans cette vie rythmée par mes coups de folie. Il me demande un instant pour se préparer et je le lui accorde avec plaisir. Je viens l'arracher à sa monotonie sans prévenir, je peux lui laisser le temps de se préparer avant de sortir.

Nous hélons un fiacre, il est inutile d'imposer à sa patte folle un trajet jusqu'à Bethnal Green. Sans parler du fait que bien qu'il n'en souffle mot, je doute qu'il ait particulièrement envie d'arpenter ces rues sans l'illusoire sécurité des portes de bois du véhicule. Il donne cependant ses consignes au chauffeurs pour éviter de s'attarder dans East-End et moi je passe le trajet à lui lancer quelques regards  que je veux réconfortants. Lorsque nous arrivons à destination et qu'il pose le pied sur le bitume, je le sens lutter contre l'envie de chercher mon soutient. Mais si je voudrais pouvoir le lui apporter d'un geste tendre, je sais pourquoi il se retient et je l'imite pour les mêmes raisons. Au lieu de ça, je lui enserre les épaules d'un bras pour lui coller un petit coup amical de l'autre poing.
« Allons Richard. Ne te montre pas timide, relève la tête, montre que tu es fière de connaître un des champions de ce soir. »

Un homme qui veillait sur l'entrée menant au sous sol où les combats ont lieu m'a entendu. Il me fait signe, me salue, me questionne. « Je croyais que t'avais pas de sponsor ? V'la que tu nous ramènes un autre bourgeois en manque de sensations fortes comme toi ? » La familiarité des gros bras que McDownell recrute pour veiller à la sécurité des lieux ne m'a jamais dérangée. Bien au contraire, elle fait partie de tout ce qui ici contribue à me sortir le reste de la tête. Ici, je suis quelqu'un d'autre. Alors je ricane simplement avant de lui présenter mon amant, quoi que je me garde bien de l'annoncer en tant que tel. « Un vieil ami, nous avons usé les mêmes bancs d'université et avons écumé les mêmes pubs. Vois le comme un frère. » Voila qui devrait éloigner quelques questions quand à notre complicité, et puis, il y a du vrai dans ce que j'ai dit. Richard poursuit, le gros bras se présente à son tour.

Les présentations faites, il nous laisse descendre et referme derrière nous.
« Nous sommes bien en avance. Mais ça me laisse le temps d'en apprendre plus sur le programme de ce soir. Et.. si tu veux te laisser tenter par quelques paris... » J'en doute très fortement. Mais je sais qu'une fois qu'il sera devant les combats, il se laissera grisé comme avant par l'euphorie ambiante. Ce soir.. je lui fait oublier tout le reste.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Richard Peyton
"Assassin"

avatar


≡ Pamphlets : 78
≡ Arrivée à Londres : 09/09/2015



MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Mer 27 Avr - 22:28



"C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol..."


Il m'offre tout de même un geste tendre. Pas de ceux que l'on pourrait attendre dans un couple, mais tout de même. De l'extérieur cela ressemble à s'y méprendre à une tape amicale. Alors qu'en fait cela veut dire bien plus. Quoi qu'il en soit il agit bien, mon amant. Surtout que nous ne sommes pas seuls. Le gros bras qui se tient à la porte l'entend se pavaner et nous adresse un signe. Le champion de ce soir pendu à mes épaules, me tire un peu vers le colosse qui le salut. « Je croyais que t'avais pas de sponsor ? V'la que tu nous ramènes un autre bourgeois en manque de sensations fortes comme toi ? » Mon dieu quelle joie de l'entendre parler celui-là. Puis, s'il savait pour les sensations fortes... Mais je ne dis rien. Je me contente de me présenter une fois que Tobias lui a annoncé qui je suis. Un frère pour lui ? Ce n'est pas totalement faux. Pourtant cela me tire un sourire.

Une fois que je me suis présenté à mon tour en donnant simplement mon nom et que le gars en face de nous à fait de même, nous entrons dans le bâtiment. J'ai un sentiment de malaise qui s'installe malgré tout. C'est que je n'ai pas l'habitude de me retrouver dans des lieux comme celui-là. C'est un peu glauque quand même je trouve. Et voilà que mon cher amant me propose de me laisser aller à parier. Je le fusille du regard avant de lui lance un
« T'es pas un peu malade, toi? Tu sais aussi bien que moi ce que l'on risque. » Bien sûr qu'il sait les risques que l'on encoure. Il est avocat comme moi. Et c'est peut-être justement ça qui rend les choses plus intéressantes. Alors peut-être que je parierais. On verra bien. En attendant je me retourne comme l'on appel. Un type se tient un peu plus loin. Il avait entamé des études de droits en même temps que nous. Seulement lui n'a jamais fini. Je ne pensais pas le voir ici. Je m'approche alors pour le saluer. Il semblerait, vu la réaction de Tobias, qu'il ne se souvient pas lui. Le fait qu'il fut mon voisin aide peut-être aussi un peu. Toujours est-il que je fais signe à mon amant de s'approcher. « Tobias… tu te souvient de John ? Il était avec nous en première année. » Je ne sais pas s'il se souvient, mais si pour une fois c'est moi qui reconnais quelqu'un et pas lui c'est pas plus mal. En attendant j'entame la conversation avec John, lui demandant ce qu'il fait là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Angelsen
"Bon samaritain"

avatar


≡ Pamphlets : 53
≡ Arrivée à Londres : 09/09/2015



MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Mar 17 Mai - 10:34



"C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol..."



« Et-a-lors ? » Insiste bien sur chaque syllabe en répondant à sa réplique. Je sais très bien ce que nous risquons, tant à parier qu’à simplement nous trouver là ce soir. Lui et moi le savons plus que quiconque et c’est justement tout ce qu’il y a de grisant à la chose. L’interdit ! Ça fait partie intégrante de l’attrait que je trouve à cette vieille marotte que j’ai reprise. Prendre quelques coups et en donner, ça défoule, ça vide l’esprit, c’est indéniable, mais faire le tout avec cette boule au ventre, cette peur de voir débarquer quelques inspecteurs trop zélés qui viendrait fermer le tripot…. Bah ce n’est qu’une illusion, personne n’oserait fermer celui-ci, le vieux a bien trop d’influence en ville pour risquer ça. La cave est située dans son quartier, juste sous son business légal, et puis tout le monde aime McDownell, il est de ces rares personnes qui font un bien fou au quartier en sortant les gosses de la misère, alors en général les autorités le laissent tranquille. J’aurais bien rajouté ce .. détail, mais quelqu’un hèle mon amant avant que je ne puisse le faire. Son visage m’est familier mais je serais bien incapable de mettre un nom dessus ni de me souvenir d’où j’ai pu connaitre l’homme en question. C’est Richard qui me rafraichi la mémoire en me faisant signe d’approcher. John… évidement que c’est John. Comment ai-je pu oublier ce gars-là. Il a abandonné le droit rapidement si ma mémoire ne me joue pas encore des tours mais sans pouvoir le qualifier d’ami, je peux  au moins dire que nous avons vidé quelques pintes ensemble. Une poignée de main plus loin, je suis forcé de laisser les deux hommes à leur discution quand on vient me taper sur l’épaule.

C’est ce vieux briscard qui a accepté de me reprendre sous son aile quand j’ai décidé de me remettre aux combats. Il a quelques infos pour moi à propos de ce soir et je me penche un peu vers lui pour écouter ce qu’il a à me dire.
« Tu vois le gallois au nez brisé là bas dans le coin ? Ce soir c’est ton adversaire. Johnson qu’il s’appelle. Mais ce peut tout aussi bien être un nom d’emprunt, à es écouter tous les gallois s’appellent comme ça mais j’en doute. » Je hausse les épaules, le nom m’importe peu, il pourrait bien se faire appeler De la Tour ou Nightingale que ça ne me ferait ni chaud ni froid. Ce qui m’intéresse c’est ce qu’il vaut et mon entraineur y vient rapidement. « C’est un vicelard mais si tu l’épuises tu l’auras facilement. Il s’essouffle vite. » « C’est noté. On passe quand ? » Il esquisse un sourire en coin qui ne me dit rien qui vaille et je n’ai pas à attendre sa réponse. Une rouquine à la tenue aguicheuse s’éclairci la voix au centre du ring et  la salle se fait silencieuse en un rien de temps. « Messieurs soyez les bienvenus ! Ce soir nous avons trois combats prévus. Six p’tits gars et grosses teignes qui sont là rien que pour vous offrir du spectacle. Et pour ouvrir le bal… »Je viens poser une main sur l’épaule de Richie pendant qu’elle parle, devançant ce que j’ai déjà deviné. « Je suis désolé que vous n’ayez pas plus de temps pour réfléchir. Mais si vous devez parier, c’est maintenant. » « Red Johnson de Llanelli et le Rookie scandinave de Odense ! » Huées, applaudissements, cris… moi je tombe ma veste et ma chemise et je les confie à mon amant. Pas de gants. La seule règle c’est de ne pas frapper l’adversaire au sol. Ici c’est la ville de l’ombre, on n’est pas sous les projecteurs des grandes compétitions. Ici… et bien… on verra.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Richard Peyton
"Assassin"

avatar


≡ Pamphlets : 78
≡ Arrivée à Londres : 09/09/2015



MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Jeu 9 Juin - 0:04



"C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol..."


Mon amant ne reste pas vraiment avec nous. Il est rapidement happé par l'organisateur. Je n'entends pas ce qu'ils se disent et j'avoue que cela ne me regarde pas des masses. D'autant que je continue de parler un peu avec notre ancien camarade de promotion. Il a arrêté ses études pour ce lancer dans la construction de navire et d'après ce que je comprends il gagne plutôt bien sa vie. Je vais pour lui dire que Tobias et moi avons persisté dans le droit tout les deux, qu'une femme annonce le premier combat et me coupe dans ma lancé. Mon amant viens alors nous dire que pour parier c'est maintenant ou jamais. Il combat en premier. Bon, au moins on sera vite fixé. Est-ce qu'il rentrera avec un bleu au visage en plus ou pas ? Est-ce que je devrais pour une fois prendre soin de lui ou pas ? Il me tend sa chemise et sa veste que je garde alors sur le bras. John s'en va rapidement parier, mais moi… je ne suis pas un parieur en temps normal et puis je ne me permettrais pas de parier sur ce combat. Je devrais parier contre lui, ne serait-ce qu'en voyant le type qu'il doit affronter. Mais parier contre Tobias ? Non, même pas en rêve.

Alors je me contente de regarder le combat. Pour l'instant on ne pourrait pas deviner qui va vaincre. Les deux ont réussi à porter des coups. Mais aucun ne semble vraiment prendre l'avantage sur l'autre. J'aimerais vraiment voir mon amant gagner, mais ce que je redoute c'est qu'il se prenne un mauvais coup. C'est si vite arrivé. Seulement un homme dans la foule bouge un peu et laisse apparaître celui qui se trouve juste derrière lui. Un instant mon sang ce glace avant de véritablement bouillir. Je le reconnais. Il fait parti de mes agresseurs. Je fais comme si je ne l'avais pas vu, tout en le gardant à l'oeil. Je pourrais me faufiler dans la pièce à travers la foule et lui planter ma lame avant de revenir à ma place. Je pourrais le faire sans me faire repérer. Mais je serais obligé de prévenir Thomas. Mais pire encore… si Toby remarque quelque chose. Il ne comprendra pas. Alors je ne bouge pas. Le surveillant de loin attendant de voir la fin du combat. Je déciderais plus tard. Au moins je sais où le trouver maintenant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Angelsen
"Bon samaritain"

avatar


≡ Pamphlets : 53
≡ Arrivée à Londres : 09/09/2015



MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Jeu 28 Juil - 23:58



"C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol..."



En me hissant sur le ring délabré de ce sous sol qui sert à la fois de tripot et d’arène, je ne peux que  tenter de deviner l'état d'esprit de mon amant. M'en veut-il ? Est il en train de me maudire ou pire encore de s'en vouloir à lui même de m'avoir laissé l'embarquer, m'embarquer, ici ? Ou bien au contraire se laisse  il griser par l'ambiance et ressent il lui aussi cette sensation qui vient me nouer les entrailles  comme je dévisage mon adversaire ? C'est qu'à défaut de savoir ce qu'il vaut avec ses poings le gallois, je peux déjà affirmer qu'il a en effet tout du bourrin. Même le regard. En temps normal je viens ici dans l'optique d'en repartir après avoir pris quelques coups bien placé et m’être défoulé à en donner moi même. Un palliatif qui a fait ses preuves, plus sain que bien des drogues, moins onéreux aussi. Mais ce soir, j'aimerais autant éviter de rentrer trop amoché. C'est qu'il y a dans la foule ce spectateur si cher à mon cœur et que si j'avais en tête de lui changer les idées je ne tiens pas non plus à lui causer plus de tracas que de raison. La donzelle maîtresse de cérémonie attend qu'on lui fasse signe, histoire d'être sûr que les paris rapportent, puis elle nous donne le départ après s'être judicieusement glissée hors du ring, sur une petite estrade.

***
Chaque dé paire est un coup porté par le gallois, chaque impaire est un coup porté par Tobias. Un 5, un 6, un 7 ou un 8 sonne l'adversaire, un 9 ou un 10 le met K.O.
***


Il ne perd pas de temps, le rouquin. Et si son premier coup me semble bien faiblard, je n'ai pas l'occasion de le prendre à la légère pour autant. Il saisit la moindre ouverture, la moindre faiblesse de ma part. Et mes erreurs ne pardonnent pas. Il n'a pas que l'allure du bourrin, il en a la force. Les ouuuh et les ahhh du public, j'ai beau ne pas y prêter attention, ils ponctuent chacun des coups qu'il me porte. Ce combat sera vite terminé, et certainement pas par une victoire de ma part.

Une première fois, je pose un genoux au sol après avoir pris son poing dans l'abdomen. Allons Tobias, tu ne peux pas perdre si vite. Pas ce soir. Pas devant Richard. Mais même si je parviens à rassembler mes esprits et à me redresser, j'en encore le souffle court de sa châtaigne précédente et ma garde est bien trop basse. Une fois encore, il punit mon manque d'attention sans le moindre remord et me voilà sur le flanc, une main tenant ma mâchoire en priant pour qu’elle n'ai pas sauté sous l'impact. Croyez moi si vous pouvez, mais sur le coup, il me vient un fou rire. Je suis pathétique mais ça fait un bien fou. Chacun de ses coups chasse un soucis différent, comme une séance d'exorcisme un peu trop musclée.

Cette fois, comme je me redresse tant bien que mal, je croise le regard de mon amant mais je ne cherche pas à m'y attarder. Pas que je craigne la distraction que cela m'offrirait, simplement qu eje ne veux pas qu'il puisse avoir le temps de lire dans le mien. Il y verrait cette folie, cette hystérie dans laquelle ce combat me plonge et si je n'ai pas honte de me faire rosser de la sorte, je crains son jugement plus que tout autre chose. A nouveau, je fais face au gallois mais plus détermine que jamais à parvenir à le frapper au moins une fois. Je parviens à le toucher au flanc, visant les cotes, espérant lui faire changer sa garde pour trouver une meilleure ouverture. Voila ma chance. Mais plutôt que de s'effondrer quand mon poing vient s’écraser sur sa tempe, voilà qu'il me rend coup pour coup.

Parfait.. me voici au sol, une fois encore. Mais à ma grande surprise, je vois mon adversaire tituber avant de poser à son tour un genoux au sol. C'est une blague ? Il a tenu debout le temps de m’aligner mais mon coup l'a sonné. Coriace, mais moi aussi. Le prochain assaut sera décisif. Qu'il tombe ou non, je ne tiendrais pas plus longtemps. Déjà je sens le filet tiède et pâteux de mon propre sang me couler dans l’œil droit. L'arcade.. qu'importe, les dossiers sur lesquels je travaille ces derniers temps ne nécessite pas que je me montre en publique dans l’immédiat.

Dernier assaut disais je, et je parviens à bloquer son crochet. C'est ma chance...

Un silence pesant s'installe comme la jeune femme termine son décompte, personne ne veut y croire et moi le premier. Puis c'est un tonnerre d’applaudissements qui retenti dans la salle. Moi, je prends appuis du mieux que je peux au bord du ring. J'ai survécu à ce combat mais Richard va me tuer, sans aucun doute...








Dernière édition par Tobias Angelsen le Ven 29 Juil - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Big Ben
"Amdinistration"

avatar


≡ Pamphlets : 499
≡ Arrivée à Londres : 03/01/2015



MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Jeu 28 Juil - 23:58

Le membre 'Tobias Angelsen' a effectué l'action suivante : Lancer le dé


'dé 10' : 2, 8, 8, 6, 9, 8, 7, 5

le gallois touche 5 fois, sonnant Tobias 3 fois
Tobias touche 3 fois, sonnant son adversaire 1 fois et le mettant KO à la fin de l'echange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Richard Peyton
"Assassin"

avatar


≡ Pamphlets : 78
≡ Arrivée à Londres : 09/09/2015



MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Dim 9 Oct - 22:27



"C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol..."


C'est avec une certaine appréhension que je me focalise sur le ring. Le type en face de Tobias a l'air bien trop costaud à mon goût. Pas que je remette en doute les talents de combattant de mon amant, mais là faut être réaliste. Il n'a pas beaucoup de chance. Si le public réagit à chaque coup que mon cher danois se prend. Je ne peux rien faire d'autre que me crisper et me retenir de sortir la lame et venir l'aider. Je dois me contenir. Je lui dirais, au pire que je n'ai pas supporter et qu'il me faut plus de temps pour ça. D'autant que mon regard ne quitte pas le type de l'autre côté de la salle. Je me concentre comme je peux. Stoïque dans la pénombre comme seul le ring est vraiment éclairé. Je sursaute pourtant, maudissant mon amant de s'infliger ça en le voyant se prendre un coup dans le ventre. Le seul avantage c'est que je vais pouvoir jouer les médecins pour lui ce soir.

Nos regards se croisent une seconde et je n'ai pas vraiment le temps d'y voir quoi que ce soit qui me rassurerais. Le combat ce poursuis et moi je crains de devoir le ramener chez lui, ou pire à l'hôpital, dans un état lamentable. Seulement je n'aurais jamais dû douter de lui. C'est qu'il a de la ressource. Et me voilà souriant en le voyant gagner. Oui, je souris… mais je vais l'étrangler pour m'avoir fait aussi peur. Voilà c'est un bon plan ça. Je le soigne, le bichonne et une fois qu'il est sur pieds je le tue. Je m'approche du ring pour l'aider à descendre. Son arcade saigne abondement et il est encore un peu sonné, mais cela ne m'empêche pas de le prévenir discrètement, au creux de l'oreille.
« Vous êtes un homme mort, M. Angelsen... »

Je le conduis vers le coin soin qu'il y a un peu plus loin. Leur doc, à qui je ne fais absolument pas confiance s'approche de lui, sauf que je ne le laisserais pas le toucher. « Je crois que l'autre à plus besoin de votre aide... » Il proteste, mais je me redresse pour lui faire face. Il l'approchera pas, ça c'est sûr. « Je suis fils et frère de médecins. J'ai appris beaucoup avec eux et je suis sûr que je suis tout autant apte que vous. Si ce n'est plus... » Ma voix n'a rien de douce ou de gentil. Il doit le sentir parce qu'il ne fait aucune autre remarque et se contente de partir s'occuper du type toujours allongé sur le ring. Moi je me retourne vers Tobias. « Non, mais pour qui il se prend se pseudo doc... » Je me mets à genoux devant lui et observe sa blessure avant d'y poser un mouchoir qui était bien plié au fond de ma poche. Hors de question que j'utilise un de ces morceaux que voulais utiliser l'autre. « Je crois que tu vas avoir besoin de points… Je vais te conduire à mon frère. Je veux pas spécialement que tu ailles là-bas… mais lui au moins posera pas de questions. Mais promets-moi de jamais y retourner. » Non, je ne veux pas qu'il traîne là-bas. J'ai pas envie que mon demi-frère nous voit trop ensemble. Il risque de se douter de quelque chose sinon. Je ne veux pas prendre se risque.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tobias Angelsen
"Bon samaritain"

avatar


≡ Pamphlets : 53
≡ Arrivée à Londres : 09/09/2015



MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Jeu 19 Jan - 19:03



"C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol..."



« Vous êtes un homme mort, Mr Angelsen… » Si je n’avais pas peur de déclencher une douleur plus vive encore que celle qui me parcourt déjà tout le corps ou presque, j’éclaterais de rire, assurément. Même si l’idée de mourir dans ses bras a cet arrière-gout romantique et désuet qui n’est pas pour me déplaire, la simple pensée que mon amant puisse faire le moindre mal à qui que ce soit est parfaitement grotesque. Quant à l’idée qu’il puisse me blesser moi, c’est tout simplement ridicule. Me torturer l’esprit et l’âme, ça oui, il est passé maitre en la matière depuis l’université et je ne serais pas surpris qu’il ait déjà en tête son plan de revanche pour la frayeur que je viens de lui faire. Mais le reste… non, je serais bien sot de prendre sa menace pour plus que ce qu’elle est : une plaisanterie. Ainsi c’est avec un large sourire benêt à demi tordu par la douleur que je me laisse guider docilement par cet homme à qui j’espère avoir fait oublier le reste l’espace d’un instant. Je sais qu’il m’en voudra de lui avoir imposé ce spectacle mais si j’ai réussi à lui sortir ses idées noires de la tête et lui remettre les pieds sur terre alors le jeu en valait largement la chandelle.

Sans grande surprise, il décide d’endosser le rôle du protecteur en s’interposant entre le toubib réquisitionné pour la soirée et moi. Le connaissant, le contraire aurait été plus qu’étonnant. Le voir jouer les chevaliers servant n’a rien de déplaisant mais je dois avouer que je n’aurais rien contre le fait que quelqu’un s’occupe de cette arcade avant que mon propre sang ne finisse par me rendre tout à fait borgne. Son ton est sec, presque sévère, et mon sourire s’élargit un peu plus jusqu’à ce que la douleur me rappelle à l’ordre et que je m’efforce de rester stoïque.
« Il fait juste son travail tu sais.  » Ma seule réponse, soufflée d’une voix amusée alors qu’il se penche sur mon cas. Je tente bien de réprimer une grimace lorsqu’il vient presser son mouchoir sur ma plaie, je sais que ça lui fera trop plaisir de voir que je récolte la monnaie de ma pièce, mais je suis bien incapable de subir le tout avec équanimité. «  Isssshhhhhh  » Parce que un aie aurait été trop peu discret et qu’il n’est pas le seul à m’observer en cet instant. Je reviendrais, qu’il le veuille ou non, et cette victoire m’attire les faveurs des curieux et des parieurs, hors de question de jouer les fillettes en gémissant après un tel combat.

Quant à sa proposition… je me fends d’un nouveau sourire couteux en l’écoutant.
« Richie… où est donc passé le je suis fils et frère de médecin… que fais-tu du je suis tout autant apte que vous si ce n’est plus… hein ?  » Mon regard se porte par-dessus son épaule, vers le ring où mon adversaire se redresse péniblement. Avant que mon amant ne puisse protester, je fais signe au médecin qu’il avait congédié plus tôt de revenir par ici et je poursuis le temps qu’il descende. « Je ne veux pas que ton frère me recouse quoi que ce soit. Tu sais te servir d’une aiguille, tu sais faire des nœuds, et mieux encore je sais que tu prendras un malin plaisir à me faire regretter de t’avoir montré tout ça. Teuteuteuh.. ne le nie pas je te connais trop bien.  » Le fil et l’aiguille, je les emprunte au toubib quand il revient à notre niveau. Il nous fixe un instant d’un air interrogateur mais je le rassure en hochant la tête. J’ai toute confiance en ces mains là, celles de mon amant, et si lui doute de sa capacité à faire les choses sans trembler, je fini de le rassurer avec ces quelques mots. « Il y a déjà plusieurs mois que je ne plaide plus devant la cour tu sais. Et je pense me focaliser sur de simples dossiers pour encore quelques temps. Sinon tu te doutes bien que je ne passerais pas mes soirées ici, à risquer d’abimer cette gueule d’ange qui me vaut l’affection des jurés portant jupon. Quand bien même tu tremblerais et n’aurait pas la dextérité de Monsieur ton frère aux doigts de fées, je m’en moque. Je ne laisserais personne recoudre cette arcade. Que je puisse y repenser à chaque fois que je verrais la cicatrice. Fin des négociations.  » Je lui tends aiguille en plongeant mon regard dans le sien. Il me connaît suffisamment pour savoir que je ne plaisante pas. Tout ceci fait partie intégrante de mon plan pour lui rappeler que lui comme moi sommes toujours vivant et qu’il doit réapprendre à prendre des décisions et les appliquer.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Richard Peyton
"Assassin"

avatar


≡ Pamphlets : 78
≡ Arrivée à Londres : 09/09/2015



MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   
Sam 6 Mai - 10:49



"C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol..."



J’arrive pas à croire qu’il me défie de la sorte, après m’avoir fait peur comme ça, il faut qu’il soit aussi… je sais pas… provoquant. Il me cherche en plus. Le voilà qui fait revenir le pseudo toubib avec lui. Il me demande de le recoudre moi-même ? Il est sérieux ? J’appuie alors un peu plus fort sur son arcade, espérant le faire changer d’avis. Sauf qu’il insiste. Il récupère et me tend, l’aiguille et le fil. Il argumente comme on plaiderait devant un jury en me disant justement qu’il ne plaide plus devant la cour. Je soupire. Il est du genre têtu ce danois, alors je sais bien que je n’ai pas le choix. Je me détourne alors de lui pour prendre un tissu propre et de quoi nettoyer sa plaie. Je sais que ça va lui faire mal, mais au moins ça va lui faire regretter de me demander de le recoudre.

Une fois que la plaie est nettoyée, je prends enfin le fil et l’aiguille. Il me payera ça, je me le jure comme je pique une première fois. Je ne suis pas violent, mais je ne cherche pas non plus à être délicat. Heureusement que je sais le faire, pas parce que je suis fils de médecin, mais bien parce que je suis un Assassin. On nous apprend quelques petits trucs qui sont pratique si jamais on ne peut pas rentrer au QG et qu’on a des ennuis.

Ainsi je m’occupe à le recoudre. La lumière n’est pas très bonne et je fais de mon mieux. Mais je dois avouer que je ne me suis pas trop mal débrouiller, mon frangin serait fier de moi. Enfin il me tuerait d’abord pour m’être retrouvé ici, mais je suis sûr qu’il trouverait que ce n’est pas trop mal fait. Je m’oblige à ne pas venir l’embrasser une fois que s’est fini. Je me contente de l’aider à se redresser, doucement avant de lui faire une accolade qui nous fait passer pour deux potes de longue date et c’est tout. Mais dans le même mouvement je lui glisse quelques mots à l’oreille.
« Je voudrais rentrer et passer la soirée avec toi. » En me redressant je me mordille discrètement la lèvre inférieure avant de me reculer d’un pas et de reprendre une attitude moins ambigüe. « Bon il faut que tu reposes un peu quand même tu as pris un sacré coup, je te ramène chez toi. Mais d’abord on va récupérer mon fric… » Je lui adresse un sourire. « Bah oui, j’ai parié que tu le mettrais KO en moins de cinq minutes et c’est ce qu’il s’est passé, en plus tout le monde avait parié sur l’autre. » En gros je viens de me faire un joli montant d’argent tout à fait illégal grâce à lui. La soirée prend une bonne tournure finalement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
""






MessageSujet: Re: C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est un avocat et un rookie qui entrent dans un sous-sol... ~feat Richie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haïti - Politique : L’avocat d’Aristide doute de la volonté des gouvernements
» [Guide]Du métier d'avocat
» avocat
» (m) Alexander Androkovey - Robert Downey Jr - Avocat Russe
» L'avocat Stanley Gaston victime du juge Lise Pierre Pierre libéré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Victorian Strife :: East End :: Bethnal Green :: McDownell et alentours-